Crime organisé: 48 personnes arrêtées

Publié le 19 novembre 2015

Quelque 200 agents ont lancé l'opération à l'aube, jeudi, avec la collaboration, entre autres, des policiers de Longueuil, Laval, Mascouche, Mirabel, St-Jérôme et même Calgary.

©TC Media - Denis Germain

ENQUÊTE. Les policiers de la Gendarmerie royale du Canada, de la Sûreté du Québec et du Service de police de la Ville de Montréal disent avoir «ébranlé une alliance criminelle de haut niveau» en procédant à l'arrestation de 48 personnes liées aux gangs de rues, aux motards criminalisés et à la mafia.

Les trois corps policiers ont mené à terme une enquête de 34 mois sur des suspects – et plusieurs têtes dirigeantes – qui seraient associés à du trafic de stupéfiants, du blanchiment d'argent et au complot de meurtre du caïd Raynald Desjardins.

Quarante-cinq des 48 individus ont été arrêtés jeudi; les autres sont en contact avec les autorités par la voie de leur avocat et certains autres sont au Mexique actuellement, mais ils ne sont pas en fuite, a tenu à préciser Patrick Bélanger, inspecteur à la Sûreté du Québec. Certains d'entre eux comparaîtront dès jeudi après-midi à Montréal et Longueuil.

L'enquête, lancée en janvier 2013, s'est divisée en trois axes. Le «projet Magot» concernait les activités de la mafia; Gregory Wooley, Stefano Sollicito et Salvatore Cazzetta seront notamment accusés. Le «projet Mastiff», associé au trafic de stupéfiants, était lié de près au «projet Magot» – les présumés trafiquants s'approvisionnaient auprès de Gregory Wooley.

Finalement, la troisième partie de l'enquête se développait autour du complot de meurtre du caïd Raynald Desjardins, qui aurait été planifié notamment par Maurice «Mom» Boucher, l'ancien chef de guerre des Hells Angels actuellement en prison. L'organisation avait prévu tuer Raynald Desjardins et elle élaborait son plan en prison lors de «rencontres en langage codé».

Quelque 200 agents ont lancé l'opération à l'aube, jeudi, avec la collaboration, entre autres, des policiers de Longueuil, Laval, Mascouche, Mirabel, St-Jérôme et même Calgary.

La Presse Canadienne

En manchette

Plus de 3000 coureurs et marcheurs au premier Marathon de Longueuil

COURSE À PIED. C’est dans une ambiance festive que la foule animée s’est réunie près du Marché public de Longueuil pour assister au départ des 3 000 coureurs et marcheurs qui ont pris part au tout premier Marathon SSQ de Longueuil plus tôt ce matin. Les participants ont sillonné les rues de la ville, encouragés par des milliers de citoyens et de visiteurs. Samuel Trudel de Montréal a remporté les honneurs en terminant le 42,2 km avec un temps record de 2 heures 42 minutes et 17 secondes alors que du côté des femmes Martine Ferland de Contrecœur a franchi le fil d’arrivée avec un temps de 3 heures 23 minutes 6 secondes.

Crime organisé: 48 personnes arrêtées

Publié le 19 novembre 2015

Quelque 200 agents ont lancé l'opération à l'aube, jeudi, avec la collaboration, entre autres, des policiers de Longueuil, Laval, Mascouche, Mirabel, St-Jérôme et même Calgary.

©TC Media - Denis Germain


ENQUÊTE. Les policiers de la Gendarmerie royale du Canada, de la Sûreté du Québec et du Service de police de la Ville de Montréal disent avoir «ébranlé une alliance criminelle de haut niveau» en procédant à l'arrestation de 48 personnes liées aux gangs de rues, aux motards criminalisés et à la mafia.

Les trois corps policiers ont mené à terme une enquête de 34 mois sur des suspects – et plusieurs têtes dirigeantes – qui seraient associés à du trafic de stupéfiants, du blanchiment d'argent et au complot de meurtre du caïd Raynald Desjardins.

Quarante-cinq des 48 individus ont été arrêtés jeudi; les autres sont en contact avec les autorités par la voie de leur avocat et certains autres sont au Mexique actuellement, mais ils ne sont pas en fuite, a tenu à préciser Patrick Bélanger, inspecteur à la Sûreté du Québec. Certains d'entre eux comparaîtront dès jeudi après-midi à Montréal et Longueuil.

L'enquête, lancée en janvier 2013, s'est divisée en trois axes. Le «projet Magot» concernait les activités de la mafia; Gregory Wooley, Stefano Sollicito et Salvatore Cazzetta seront notamment accusés. Le «projet Mastiff», associé au trafic de stupéfiants, était lié de près au «projet Magot» – les présumés trafiquants s'approvisionnaient auprès de Gregory Wooley.

Finalement, la troisième partie de l'enquête se développait autour du complot de meurtre du caïd Raynald Desjardins, qui aurait été planifié notamment par Maurice «Mom» Boucher, l'ancien chef de guerre des Hells Angels actuellement en prison. L'organisation avait prévu tuer Raynald Desjardins et elle élaborait son plan en prison lors de «rencontres en langage codé».

Quelque 200 agents ont lancé l'opération à l'aube, jeudi, avec la collaboration, entre autres, des policiers de Longueuil, Laval, Mascouche, Mirabel, St-Jérôme et même Calgary.

La Presse Canadienne