Le parcours inattendu de Louis-Paul Gauvreau


Publié le 13 mars 2017

Louis-Paul Gauvreau lors des auditions à l’aveugle.

©Photo: OSA images

Louis-Paul Gauvreau de Saint-Basile-le-Grand n’a laissé personne indifférent aux premières auditions à l’aveugle de La Voix avec sa prestation heavy métal. C’est toutefois un curieux concours de circonstances qui a mené le coloré membre de l’équipe d’Isabelle Boulay à s’inscrire à l'émission.

En effet, Gauvreau s’est présenté aux préauditions de la cinquième mouture de La Voix pour prendre une photo. «Ma collègue de classe s’était inscrite et voulait que je la photographie en pleine prestation, raconte candidement le jeune homme de 28 ans. Il n’y avait aucun autre moyen de prendre la photo que d’aller chanter moi-même.»

Malgré ses faibles attentes, il a survécu à cette première étape. Il s’est par la suite présenté aux auditions à l’aveugle, encore sans aucune pression. «Je ne voyais pas ça comme un débouché. Mais au moins, ça donnait un petit spotlight au métal», souligne Louis-Paul Gauvreau, qui a interprété la pièce Stabwound de Necrophagist.

La chanteuse Isabelle Boulay s’est finalement retournée à la fin de la chanson. «Je ne pensais pas du tout que je serais pris, admet le chanteur. J’étais moi-même sur scène et ça a peut-être joué en ma faveur. Mais il faut dire que la plupart des chanteurs demeurent eux-mêmes. Tout le monde était surpris que j’aie été retenu, mais bien fier de moi.»

Louis-Paul Gauvreau est un habitué de la scène. Il a été membre du groupe The Unconscious Mind pendant 10 ans et offert de nombreux spectacles. Le groupe a même produit un album. «Là, le groupe a été mis sur la glace», renchérit le Granbasilois qui a également été membre de la formation francophone Exorde.

Louis-Paul Gauvreau est tombé en amour avec le genre musical à l’adolescence. «J’étais un jour dans le char d’un mes amis et une <tune du groupe norvégien Immortal jouait. J’ai aimé ça et c’est à ce moment que j’ai commencé à écouter du métal.»

L’autre grande passion de Gauvreau est les voitures. Il étudie en communications au cégep Édouard-Montpetit, car il rêve d’être journaliste automobile. «Je voudrais faire des road trips pour tester les bagnoles.»

Difficile d’imaginer Louis-Paul Gauvreau chanter un style bien différent que le heavy métal. Isabelle Boulay réussira-t-elle à le sortir de sa zone de confort? «Il va falloir patienter et continuer d’écouter l’émission», dit-il le rire en coin. Les auditions à l’aveugle de La Voix se sont terminées ce week-end et les duels commenceront dimanche. Rappelons que les «coachs» ont l’occasion de récupérer deux perdants des duels.