Les libéraux équilibreront le budget en 2020

Publié le 26 septembre 2015

Les libéraux de Justin Trudeau ont enfin dévoilé leur cadre financier, aujourd'hui.

Le fait saillant: le Parti libéral équilibrera le budget en 2019-2020, au cours du dernier exercice financier de son éventuel mandat. Il assure même que le surplus atteindra environ 1 milliard $

Les libéraux prévoient aussi des dépenses supplémentaires de près de 146,5 milliards $ au cours des quatre prochaines années.

«Nous sommes honnêtes. Nous disons clairement que, oui, nous aurons des déficits pour trois ans afin de générer l’investissement et la croissance d’emplois dont le Canada a besoin», a déclaré John McCallum, candidat dans la circonscription ontarienne de Markham-Thornhill.

Les libéraux élimineraient des allègements fiscaux tels que certaines dépenses gouvernementales et combattraient l’évasion fiscale.

Toutefois, le retour à l’équilibre budgétaire sera menacé si ces mesures ne donnent pas les fruits escomptés. Et le parti doit annoncer de nouvelles dépenses d’ici la fin de la campagne. Son chef Justin Trudeau doit annoncer 1,7 milliard $ en promesses supplémentaires pour le prochain exercice financier.

Le cadre financier du PLC est fondé sur les dernières données du directeur parlementaire du budget et de la Banque du Canada, ainsi que sur le prix du pétrole et une devise canadienne plus faible.

«Il existe plusieurs facteurs contradictoires qui peuvent influencer nos prévisions dans un sens ou dans l’autre. Nous en avons tenu compte, a déclaré John McCallum. Nous avons fait preuve d’une prudence qui pourra compenser pour certains nombre d’imprévus pouvant s’élever à l’horizon.»

Au cours des deux premières années de leur mandat, les libéraux comptent enregistrer des déficits annuels légèrement inférieurs à 10 milliards $. Ils veulent dépenser 33 milliards $ de plus par année dans les infrastructures et un nouveau programme d’allocations familiales mensuelles. Ils espèrent que les dépenses en infrastructures stimuleront une croissance économique qui permettra au gouvernement d’augmenter ses revenus.

En manchette

De la Caroline aux Gaulois: le parcours d’Yves Sansfaçon

Derrière le directeur du Complexe sportif Sportscene de Mont-Saint-Hilaire, Yves Sansfaçon, se cache un bagage de hockey assez étoffé. En plus d’être gouverneur des Gaulois d’Antoine-Girouard (Saint-Hyacinthe) depuis 16 ans, l’homme de hockey a même donné quelques tuyaux aux Hurricanes de la Caroline de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Commission scolaire des Patriotes: Le taux de la taxe scolaire diminue

ÉDUCATION. Les contribuables verront le taux de taxe scolaire diminué légèrement à la Commission scolaire des Patriotes (CSP) pour l’année 2016-2017. Toutefois, certains comptes de taxes pourraient augmenter en raison la hausse de la valeur foncière totale des propriétés. Le conseil des commissaires a aussi adopté un budget équilibré d’un peu plus de 334M$, le 28 juin.

Les libéraux équilibreront le budget en 2020

Publié le 26 septembre 2015

Les libéraux de Justin Trudeau ont enfin dévoilé leur cadre financier, aujourd'hui.

Le fait saillant: le Parti libéral équilibrera le budget en 2019-2020, au cours du dernier exercice financier de son éventuel mandat. Il assure même que le surplus atteindra environ 1 milliard $

Les libéraux prévoient aussi des dépenses supplémentaires de près de 146,5 milliards $ au cours des quatre prochaines années.

«Nous sommes honnêtes. Nous disons clairement que, oui, nous aurons des déficits pour trois ans afin de générer l’investissement et la croissance d’emplois dont le Canada a besoin», a déclaré John McCallum, candidat dans la circonscription ontarienne de Markham-Thornhill.

Les libéraux élimineraient des allègements fiscaux tels que certaines dépenses gouvernementales et combattraient l’évasion fiscale.

Toutefois, le retour à l’équilibre budgétaire sera menacé si ces mesures ne donnent pas les fruits escomptés. Et le parti doit annoncer de nouvelles dépenses d’ici la fin de la campagne. Son chef Justin Trudeau doit annoncer 1,7 milliard $ en promesses supplémentaires pour le prochain exercice financier.

Le cadre financier du PLC est fondé sur les dernières données du directeur parlementaire du budget et de la Banque du Canada, ainsi que sur le prix du pétrole et une devise canadienne plus faible.

«Il existe plusieurs facteurs contradictoires qui peuvent influencer nos prévisions dans un sens ou dans l’autre. Nous en avons tenu compte, a déclaré John McCallum. Nous avons fait preuve d’une prudence qui pourra compenser pour certains nombre d’imprévus pouvant s’élever à l’horizon.»

Au cours des deux premières années de leur mandat, les libéraux comptent enregistrer des déficits annuels légèrement inférieurs à 10 milliards $. Ils veulent dépenser 33 milliards $ de plus par année dans les infrastructures et un nouveau programme d’allocations familiales mensuelles. Ils espèrent que les dépenses en infrastructures stimuleront une croissance économique qui permettra au gouvernement d’augmenter ses revenus.