Sections

Otterburn Park amie des aînés


Publié le 10 mai 2017

Élus, organismes communautaires et citoyens ont participé à la mise en place de cette politique.

©Crédit Karine Guillet

Otterburn Park a dévoilé officiellement jeudi sa politique Municipalité amie des aînés (MADA), après près de deux ans de travail. 

Destinée à améliorer la qualité de vie des personnes aînées, cette politique s’appuie sur quatre principes directeurs: être à l’écoute des besoins et réalité des aînés; favoriser le vieillissement actif; favoriser la rétention d’aînés dans la municipalité et penser aux aînés lors de la prise de décision.

La politique comprend également un plan d’action à réaliser sur trois ans. Les actions s’inscrivent dans six champs d’interventions, soit habitation et logement, transport, communication et information, sécurité, santé et soutien communautaire et inclusion sociale.

La démarche MADA a également permis une réflexion exhaustive sur les enjeux reliés au vieillissement de la population dans le cadre d’une consultation publique.

Près de 75 résidents d’Otterburn Park de 65 ans et plus ont partagé leur vécu et leurs idées pour améliorer leur municipalité. Plus d’une vingtaine de représentants d’organismes ont également enrichi les réflexions du comité.

«Cette démarche a permis de mieux cibler les besoins de nos aînés afin d’améliorer leur qualité de vie», constate le conseiller municipal Nelson Tremblay.

Suivi

Afin de s’assurer que le plan d’action soit respecté, la mairesse d’Otterburn Park, Danielle Lavoie, a assuré que les personnes qui ont collaboré à élaboration de ce plan siègeront aussi sur un comité de suivi.

La mairesse a également assuré que la mise à jour de la politique familiale de la municipalité s’inscrira aussi dans le même sens que la politique MADA, «parce que ce qui est bon pour les aînés, c’est bon pour les autres aussi».

L’arrimage de ces deux politiques représente d’ailleurs un souhait pour Diane Desharnais, une citoyenne qui a participé à l’élaboration de la politique MADA.

Déjà des impacts

Parmi les actions retenues, Otterburn Park compte notamment travailler sur l’amélioration de pistes cyclables locales, l’entretien et l’augmentation de marquage pour les piétons, le développement d’un parcours balisé pour la marche sécuritaire selon les capacités de chacun et l’amélioration des outils de communication de la Ville. Des actions qui auront toutes un impact positif sur la vie des aînés, croit la municipalité.

Selon Danielle Lavoie, l’arrivée d’une démarche MADA a déjà eu des impacts positifs dans sa municipalité, notamment en donnant un nouvel essor à la FADOQ, où les activités sportives telles que la marche ou la boccia (sport apparenté à la pétanque) se sont développées au cours des dernières années. Mme Lavoie croit que l’adoption de ce type de politique peut aussi attirer de futurs citoyens.

Selon Statistique Canada, les personnes de 55 ans et plus représentaient 23 % de la population de la municipalité en 2011. Le poids démographique des 65 ans et plus était de 10,8 %.

Plus de 750 municipalités au Québec se sont engagées dans la démarche amie des aînés. Dans la région, Belœil, Mont-Saint-Hilaire, McMasterville et Saint-Basile-le-Grand ont déjà reçu leur certification MADA.