Beloeil veut des partenaires privés pour sa piscine


Publié le 14 avril 2017

Gabriel Riendeau, de Métro Riendeau, la mairesse Diane Lavoie et la directrice générale Martine Vallières.

©Photo Karine Guillet

MUNICIPAL. Beloeil met les bouchées doubles pour convaincre le privé d'investir dans son centre aquatique. Elle souhaite trouver 980 000$ en financement privé au terme de cette campagne.

La mairesse Diane Lavoie avait déjà souligné au lendemain du référendum qu'elle souhaitait trouver des partenaires privés pour financer une partie des infrastructures de la piscine. La Ville a officialisé le tout jeudi, en lançant une campagne de financement destinée aux investisseurs privés.

La Ville offre aux investisseurs d'attribuer leur nom à une partie du bâtiment ou à un équipement en échange d'une contribution financière. Des glissoires aux bassins en passant par les corridors de natation, pas moins d'une vingtaine d'items sont à vendre. La Ville a même mis en vente le nom du Centre aquatique, pour la somme de 300 000 $, payable sur 20 ans.

La directrice générale Martine Vallières indique que Belœil s'est basée sur ce qui s'est fait dans d'autres municipalités pour bâtir son programme.  La ville a déjà ciblé 40 partenaires potentiels, qui devraient recevoir une communication écrite de la mairesse sous peu.

Métro Riendeau partenaire

Avant même le lancement de la campagne, Métro Plus Riendeau avait déjà confirmé vouloir agir à titre de partenaire Or, pour une contribution de 100 000$. «Métro Plus Riendeau a été associé à la démarche depuis le début. En fait, c'est lui qui nous a approchés dès le début», explique Martine Vallières.  

Selon le copropriétaire Gabriel Riendeau, le mariage entre l'épicier et la piscine était tout naturel, notamment en raison de la proximité géographique entre le commerce et la piscine municipale. Les sports nautiques sont une longue histoire d'amour pour la famille, qui pratique notamment le triathlon et la plongée sous-marine.

 «Quand on donne à des événements, ça a un impact direct sur les coûts d'opération, dit-il. Dans ce cas-ci, je donne à tous les résidents de Beloeil. Ça a un impact sur leur compte de taxes et ça rend plus accessible un actif d'une méga qualité.»

Il rappelle aussi que la piscine servira de moteur au développement du secteur, un autre avantage pour un investisseur. «Si le développement économique se fait plus rapidement près de mon commerce, c'est sûr que ça aide mon commerce.» 

LES ITEMS À NOMMER

300 000$ / 20 ans

Bâtiment

100 000$ / 20 ans

Bassin récréatif, bassin compétitif ou hall d'entrée

50 000$ / 10 ans

Salle multifonctionnelle ou aire de transit

20 000$ / 5 ans

Tableau indicateur, l'un des huit corridors de nage, glissoire de cinq mètres, gradins, saunas ou l'une des deux horloges du bassin d'entraînement