L'opération de déneigement se termine aujourd'hui


Publié le 20 mars 2017

©photo Karine Guillet

METEO. Belœil et Mont-Saint-Hilaire devraient terminer aujourd'hui le chargement de la neige de la tempête Stella, qui a frappé le Québec la semaine dernière.

L'ensemble des effectifs de déneigeurs de Beloeil s'affairait depuis mardi à dégager les voies publiques, à raison de 16 heures par jour. La Ville ne sait pas encore combien lui aura coûté cette tempête.

Mont-Saint-Hilaire prévoyait pour sa part terminer lundi matin l'opération du chargement de la neige dans le secteur de la Gare, le seul endroit où la neige n'avait pas encore été ramassée en raison de la réglementation de stationnement en vigueur dans ce secteur.

Le triangle formé par Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Hyacinthe et Granby a été le plus touché par la tempête hivernale. Près de 75 cm de neige sont tombés dans la Vallée-du-Richelieu, entre mardi et mercredi.   

Trottoirs hasardeux

De nombreux parents de la région ont déploré sur les réseaux sociaux la semaine dernière que les corridors scolaires n'étaient pas dégagés pour le retour en classe des élèves, jeudi dernier, forçant les élèves à marcher dans la rue à certains endroits.

Belœil explique ce retard en raison de l'importante quantité de neige, qui rendait impossible l'utilisation de la machinerie utilisée pour déneiger les trottoirs. La situation était similaire à Mont-Saint-Hilaire.

 «Il faut utiliser un souffleur à trottoirs afin de sortir la neige de côté. Incidemment, il est plus long de souffler les trottoirs que de les gratter comme cela se fait en situation normale», illustre le porte-parole de Mont-Saint-Hilaire, Pierre Tadros.

La Ville de Belœil précise d'ailleurs que la Commission scolaire des Patriotes avait été informée que les trottoirs ne seraient pas déneigés jeudi matin.

Dur sur les routes

Les conditions météorologiques ont d'ailleurs particulièrement affecté les conducteurs. Mercredi matin, la police dénombrait une cinquantaine d'appels dès le mardi soir pour des accidents ou des véhicules abandonnés.

De nombreux automobilistes ont été forcés d'abandonner leur véhicule sur la voie publique après s'être enlisés dans la neige.

Heureusement, seulement deux personnes ont été blessées légèrement au cours de la tempête.

Selon le porte-parole de la Régie intermunicipale Richelieu-Saint-Laurent, Pierre Tremblay, la situation s'était améliorée mercredi, notamment parce que de nombreux automobilistes étaient demeurés à la maison.

La réserve naturelle Gault du Mont-Saint-Hilaire a d'ailleurs exceptionnellement dû fermer ses portes aux visiteurs en raison des conditions climatiques, mercredi.

La plus grosse chute de neige dans la région avait auparavant été enregistrée le 14 décembre 2003 à la station de Sainte-Madeleine, avec une chute impressionnante de 48 cm de neige. L'importance des précipitations faisait alors même craindre que la rivière Richelieu sorte de son lit.