Les conducteurs encore nombreux à enfreindre la loi

Excès de vitesse et cellulaire au volant


Publié le 28 février 2017

Les excès de vitesse sont les infractions les plus fréquentes dans la région.

©TC Media - Xavier Demers

CONDUITE. Alors que le coroner Me Yvon Garneau suggère au gouvernement de donner neuf points d’inaptitude pour l’utilisation du cellulaire au volant, les conducteurs sont encore nombreux à être pris en flagrant délit avec leur appareil à la main par les policiers. Même si la région a connu une baisse marquée d'infractions, on en enregistre plus de 1200 en 2015.

Selon les données 2015 de la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), on comptait 990 conducteurs fautifs sur le territoire de la MRC de La Vallée-du-Richelieu et 263 sur celui de la MRC de Rouville.

C'est presque la moitié des infractions enregistrées en 2013 alors qu'on en dénombrait 2295 pour les deux MRC.

Dans la Montérégie, 16 701 infractions avaient été remises en raison de l’utilisation du cellulaire en 2013. Le nombre a diminué au cours des années suivantes, alors que l’on en comptait 15 927 en 2014 et 11 055 en 2015.

La SAAQ précise toutefois que les statistiques de 2015 peuvent varier, en raison du délai entre l’infraction et la condamnation.

Distraction dangereuse

« Quand on prend son téléphone en conduisant, c’est comme si l’on fermait les yeux cinq secondes en roulant sur l’autoroute », a imagé le porte-parole de la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent, Pierre Tremblay.

La police concentre ses énergies pour cibler les infractions sur la route qui mettent en danger la vie des citoyens.

L’instructeur de l’école de conduite Tecnic à Marieville, Marcel Nguyen, s’étonne qu’encore aujourd'hui des chauffeurs prennent de si grands risques.

« Au départ, le conducteur recevait trois points. En 2015, on a augmenté à quatre points d'inaptitude. Les jeunes qui ont un permis probatoire ont seulement droit à quatre points. Ils risquent donc de perdre leur permis », explique-t-il.

L’excès de vitesse

Selon la SAAQ, les excès de vitesse sont les infractions les plus fréquentes. Dans la MRC de La Vallée-du-Richelieu et de Rouville, on calculait respectivement 17 230 et 5091 infractions, en 2013. Ce nombre a diminué avec le temps, pour se chiffrer à 16 603 et 4922 l’année suivante.

« Les gens ont tendance à croire qu’une certaine vitesse est tolérée, indique M. Nguyen. Je mentionne toujours à mes élèves que c’est normal si les autres les dépassent. Rares sont ceux qui roulent à 50 km/h dans une zone de 50. »

En 2016, la Régie de police comptait 55 cas de grand excès de vitesse.  Les villes de Mont-Saint-Hilaire et de Belœil étaient celles où l'on en comptait le plus grand nombre, alors que seulement trois cas ont été enregistrés à Saint-Mathias et à Richelieu, ainsi que deux à Chambly.

Infractions

MRC de La Vallée-du-Richelieu

MRC de Rouville



2013

2014

2015

2013

2014

2015*

Excès de vitesse

17 230

16 603

14 003

5091

4922

4100

Omission de se conformer à un panneau d’arrêt

2922

3670

2892

564

500

437

Conduite en faisant l’usage d’un appareil tenu en main muni d’une fonction téléphonique

1826

1541

990

469

364

263

Omission de porter la ceinture de sécurité

803

582

467

308

265

178

Omission de se conformer à un feu rouge

583

574

641

204

275

225

*Ces données pourraient être modifiées en raison des délais entre l’infraction et la condamnation.